Réponses diverses…

Salut et fraternité,

Ci-contre vous trouverez les réponses données par la majorité en préambule de l’ordre du jour du conseil municipal du 24 mars dernier suite à quelques-unes des questions que j’avais fait parvenir préalablement à l’ensemble du conseil par mail comme indiqué dans le règlement intérieur. 

  • A la demande d’éclaircissement sur l’occupation, l’accès et l’utilisation des terrains de tennis ASPTT et terrain multisports de la Plaine des sports par l’ASPTT, les habitants de notre commune et les autres clubs voisins le maire a indiqué que : 

l’ASPTT est gestionnaire des deux terrains en cours de réalisation. Le club s’est engagé à proposer des tarifs préférentiels (une réduction de 20%) aux saint-hilairiens. Il animera également des initiations auprès du public de l’école et de l’ALSH. 

Le conseil devrait prochainement pouvoir rencontrer le président du club -il était temps- qui viendra présenter plus en détail son club et le projet global nous permettant d’échanger et de débattre. Concernant la plaine des sports, rien n’est encore sûr pour ce projet qui n’est pas encore subventionné. 

Concernant la convention signée avec le tennis club de Colayrac-Saint-Cirq lors du précédent mandat – leur donnant accès à l’ancien terrain de tennis – celle-ci a été rendue caduc après la nouvelle convention passée avec l’ASPTT. 

  • À la demande d’explications sur le problème de l’église du bourg, les choix de rénovation et les problèmes d’enduits qui sont apparus et que j’ai dernièrement évoqués ici :

Le maire rappelle qu’en tant que monument classé aux bâtiments de France la commune ne peut pas faire ce qu’elle souhaite dessus. Certes mais les travaux auraient pu être mieux réalisés car actuellement ça ressemble plus à du rapiéçage qu’à une restauration de bâtiment historique. La commune peut quand même décider de l’étendue des travaux à réaliser. 

Concernant les constatations de moisissures  le maire en a pris acte. Il a contacté l’architecte des bâtiments de France en charge du dossier et attend une réunion avec l’entreprise pour savoir ce qu’il en sera. 

  • À la demande d’explications sur le projet de Maison de Santé pluridisciplinaire sur la commune de Colayrac-Saint-Cirq et sur la participation de la commune de Saint-Hilaire-de-Lusignan :

Comme beaucoup d’entre vous après la lecture d’un article dans la presse locale, indiquant une future maison médicale sur la commune voisine de Colayrac-Saint-Cirq, qui serait porté en partenariat avec Saint-Hilaire-de-Lusignan j’ai fait part de mon interrogation au conseil, n’ayant jamais entendu parler de ce projet auparavant. 

Et je n’étais pas le seul ! Le maire lui-même n’en avait pas été averti avant sa communication dans la presse. Après s’être entretenu avec le maire voisin, Pascal De Sermet, il confie que ce dernier s’est permis de faire cette association car nos deux communes se jouxtent et nombreux saint-hilairiens ont leurs habitudes médicales sur Colayrac-Saint-Cirq. Ce projet serait financé par l’agglo d’Agen dont nous faisons partie. 

  • Demande d’explications sur la hausse envisagée des impôts fonciers et taxe GEMAPI. Demande d’un vrai débat préalable sur le budget municipal. 

Toujours dans la presse écrite il a été annoncé la volonté du président de l’agglo Jean Dionis d’augmenter la fiscalité. J’interroge donc sur la position de notre maire à ce sujet mais visiblement le débat n’a pas sa place au sein du conseil municipal… « Saint-Hilaire-de-Lusignan n’a pas prévu d’augmenter ses propres impôts mais il n’y aura pas de diminution », au dire du premier édile qui votera pour cette hausse, avec sa casquette d’élu communautaire et non de maire…

Pourtant je suis soutenu dans ma proposition d’ouverture de débat par la conseillère municipale déléguée, Fatima Houdaïbi qui trouve que cette décision devrait être prise collégialement « 30/40€ ce n’est pas grand-choses comme ça mais pour certains si. »

-Malheureusement cette demande n’a pas été écoutée puisque la hausse des impôts fonciers, 1%, a été votée au conseil communautaire du jeudi 8 avril dernier. Mais j’aurai l’occasion de revenir très prochainement sur ce sujet dans un futur article. Restez connectés.-

  • Syndicat de voirie : 

Concernant la partie SIVAC, le maire ne connaît pas encore le coût des travaux réalisés sur la route de l’Espagnol qui s’était partiellement effondrée lors des dernières intempéries. Et il ne connaît pas non plus la date des travaux du pont de Saysset qui s’est effondré en début d’hiver dernier et dont l’état ne cesse de se détériorer. 

Un examen du potentiel hydrolien de Garonne au niveau de notre commune a été réalisé il y a quelque temps je me questionne sur ce qu’il en découle, le maire n’a pas plus d’information, aucune donnée technique ne lui a été communiquée. 

Je note à nouveau un problème informatique. Décidément ! La dernière fois il avait causé l’annulation et le report du conseil municipal. Là, le conseiller de l’opposition Jean-Max Courrié aurait fait parvenir des questions au maire et au secrétariat, mais ni l’un ni l’autre n’aurait reçu ces dernières. Il devra donc attendre le prochain conseil pour pouvoir les poser…Les changements d’adresses mails à la mairie paraissent compliqués, on reçoit des notifications de non distribution ce qui peut être gênant pour l’expression déjà très contrôlée de l’opposition. 

INFORMATION : le prochain conseil municipal se déroulera demain, mardi 13 avril à 18 heures à l’espace Uria-Monzon.

Gaëtan Vastesaeger, 
conseiller municipal.

à lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.