ACCUEIL ET HOSPITALITÉ SUR NOTRE COMMUNE

Salut et fraternité,

Depuis plusieurs semaines, beaucoup d’entre vous ont certainement constaté l’installation de nombreuses caravanes sur le parking derrière la salle des fêtes. L’accord de la municipalité (tous les élus n’ont pas été consultés) a certainement été donné puisque les véhicules sont raccordés à l’électricité de la salle. Si je souscris à cette volonté d’hospitalité, nous ne pouvons nous soustraire à des réflexions d’autant plus que notre commune se dit vertueuse pour l’humain et l’environnement, comme il est rappelé dans chaque édito municipal.

La présence aujourd’hui de caravanes à cet endroit n’est pas un cas isolé. Pour mémoire et de façon annuelle depuis fort longtemps, des forains s’installent aussi à cette place et y séjournent chaque année lors de la fête de Saint Hilaire de Lusignan au moment de Pâques.

Si l’emplacement aux abords de la salle des fêtes est agréable pour les occupants, il ne correspond pas sur le point de vue sanitaire et environnemental. Je suppose, et c’est à espérer, que ces personnes peuvent bénéficier des toilettes communales à proximité. Mais toutes les autres eaux usées sont relâchées sur le parking (eaux de lessive, de vaisselle, de toilette…) et rejoignent le pluvial et la Garonne sans filtre et ni traitement. Il suffit de se promener autour pour sentir de très fortes odeurs de lessives et détergents répandus sur le sol dans un provisoire qui dure.

La question de nos infrastructures se pose donc et le conseil devra se prononcer. La majorité municipale a décidé au mandat précédent la création d’une aire de vidange raccordée au réseau en bord de 113 à l’entrée du bourg. Elle n’est liée à aucune aire d’accueil aménagée et c’est sans doute voulu. Pour des raisons d’économie et gagner de l’argent sur le compte de l’Agglo, le choix a été fait de réaliser ces travaux en régie municipale et d’assurer son entretien. Au final, cette aire ne fonctionne pas depuis longtemps et est donc inutilisée. Ce choix et ce gâchis d’investissement public (nos impôts financent !) obligent donc la commune à autoriser des installations contraires au bon sens sanitaire et environnemental.

Puisqu’une hospitalité de fait et de tradition est d’usage sur notre commune et afin d’en finir avec une gestion hasardeuse, l’aménagement et la fonctionnalité d’un emplacement conforme et sous contrôle municipal est à revoir afin d’accueillir dignement des familles dont c’est le mode de vie. Agissons pour le respect de l’humain et de l’environnement.

Gaëtan Vastesaeger, votre conseiller municipal

à lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.