“Ensemble, l’avenir de Saint-Hilaire-de-Lusignan”, une liste contradictoire ?

Mardi 18 février et jeudi 20 février dernier le candidat à l’élection municipale Jean-Max Courrié et son équipe organisaient leurs premières réunions d’information publique à Cardonnet et à Lusignan-Grand.

Notre équipe y était.

A Cardonnet, assis dans la salle, certains élus sortant de la majorité actuelle et seulement une petite dizaine d’habitants ont pu rencontrer 11 des 14 colistiers de Jean-Max Courrié. À peine la réunion commencée, la plupart de ces derniers nous ont tourné le dos pour écouter leur tête de liste simplement lire des diapositives que nous avions du mal à déchiffrer du milieu de la salle.

Rapidement interrompu par des élus sortants, nous comprenons aux réponses du candidat tête de liste qu’il n’était pas suffisamment préparé pour se défendre. Il ira jusqu’à répondre à notre tête de liste qui lui posait une question que « [s’il était venu] pour lui pourrir sa réunion [il pouvait] partir. »

Une réponse digne d’une tête de liste qui sait indéniablement faire face à la confrontation…

Une réunion d’information publique est un moment où chaque citoyen peut prendre la parole pour interpeller les candidats. Nos questions étaient pourtant pertinentes et ont mis en exergue le manque de crédibilité du candidat qui n’a pas daigné y répondre.

Nous avons soulevé seulement deux points qui mettent à mal son argumentaire en montrant qu’il tenait deux discours différents.

La tête de liste Jean-Max Courrié regrette la cession de la gestion du terrain de tennis municipal au club de Colayrac-Saint-Cirq. Il l’a pourtant voté, en tant que conseiller municipal d’opposition, lors du conseil municipal du 24 septembre 2019 (les comptes-rendus de conseils municipaux sont en ligne sur le site de la mairie).

Second point notable pour quelqu’un qui fait de l’associatif et de la culture un axe majeur de sa campagne : comment expliquer son retrait de la commission culture et de toutes les autres en 2016 ? (Conseil municipal du 11 juillet 2016)

Peut-on se permettre de tels états d’âme lorsqu’on se présente en tant que tête de liste à une élection municipale ?

A Lusignan-Grand, même scénario devant une quarantaine de personnes : nous les questionnons sur d’autres votes à l’unanimité comme celui de tous les budgets primitifs et celui très contesté de la future médiathèque. Nous n’avons reçu pour seule réponse de sa part “qu’étant seul dans l’opposition il était inutile de s’opposer.”

En conclusion le candidat tête de liste à voté la majorité des propositions de l’actuelle municipalité avec lesquelles il se dit opposé aujourd’hui.

A notre surprise générale lors de cette seconde présentation le terrain de tennis avait disparu de sa présentation écrite et orale. A ce rythme il ne restera plus grand chose du programme de sa liste à la fin de la campagne.

à lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.